0680449986

Entendre les morts

Entendre les morts

Ecouter les morts

VU LU SUR LE NET

Le royaume de l'au delà

Si le nom de Thomas Edison est communément associé à de nombreuses prouesses techniques, il en va tout autrement de ses recherches psychiques. Alors que la plupart de ses biographes ont exploré les moindres détails de son oeuvre, ils restent toutefois silencieux sur les expérimentations que mena pourtant Edison, durant les dix dernières années de sa vie, autour des phénomènes spirites. Quel fut au juste son projet inachevé de nécrophone ? Que parvint-il à entendre ? Longtemps oublié et méconnu, Le Royaume de l’au-delà est l’unique texte de Thomas A Edison à rendre compte de ses recherches sur l’occulte.

 Extrait de la présentation de l’éditeur

 Outre ce texte surprenant, le présent ouvrage propose quelques extraits de la correspondance de ce génie farfelu, des articles d’époque ainsi qu’une préface signée Philippe Baudoin sur les différentes tentatives “nécrophoniques” et le contexte historique très particulier de ces recherches sur l’au-delà.

Extrait de L’express à propos du livre

L’intérêt particulier d’Edison pour la question de la survie de l’âme semble s’être développé assez tôt dans sa vie, et ce, même si les éléments factuels à cet égard se limitent à quelques témoignages. L’écrivain Martin Ebon rappelle à ce titre que les parents de l’inventeur étaient des spirites notoires, qui organisaient régulièrement dans leur maison familiale des séances avec un médium pour tenter de communiquer avec l’au-delà. Dans son ouvrage The Invented Self : An Anti-Biography from Documents of Thomas Alva Edison, David Nye a essayé de recenser les ouvrages relatifs aux phénomènes psychiques qui composaient la bibliothèque de l’inventeur : on y découvre aussi bien les ouvrages de la théosophe Helena Blavatsky, les comptes rendus de la Society for Psychical Research, le livre Du Ciel et de l’Enfer d’Emmanuel Swendenborg (1688-1772), réputé

Thomas Edison et le Phonographe

Edison et son phonographe circa 1877, par Levin C. Handy, domaine public, via Wikimedia Commons.

notamment pour ses récits de visions dans lesquels il conversait avec les anges, que l’étrange ouvrage intitulé The Evolution of the Universe qui, selon la légende, aurait été « dicté » par l’esprit du physicien Michael Faraday (1791-1867), à qui l’on doit notamment de nombreuses découvertes dans le domaine de l’électromagnétisme.

Toutefois, l’intérêt d’Edison pour les sciences psychiques ne se limite pas au seul domaine de la communication avec les morts. Ses recherches s’orientent aussi vers les phénomènes de « sympathie à distance » que l’on regroupe généralement sous le nom de « télépathie ». Il organise ainsi plusieurs expériences avec Bert Reese (1851-1926), prestidigitateur dont la célébrité a été bâtie autour de ce qu’il présente comme des facultés psychiques authentiques.

Vu sur Syntone.fr

«Il m’a toujours paru particulièrement absurde d’espérer que les “esprits” veuillent bien perdre leur temps à faire joujou avec des objets grossiers et aussi peu scientifiques que des tables, des chaises ou un jeu de lettres».

Même s’il a été bluffé (dupé?) par le mentaliste Bert Reese, l’auteur des lignes précédentes n’était pas du genre à s’amuser avec une planche ouija comme n’importe quel personnage bientôt sacrifié de Paranormal Activity 7. Oui, Thomas Edison (1847-1931) a toujours eu les pieds sur terre et l’œil sur sa fortune. Durant sa carrière d’inventeur, l’industriel américain, le Nemesis de Nikola Tesla, a déposé plus de mille brevets, parfois en grillant la priorité avec cynisme aux vrais créateurs. On lui doit, entre autres, l’ampoule électrique, la pile alcaline, le phonographe et la chaise électrique…

Mais son invention la plus fascinante est celle qu’il n’a jamais terminée: une machine pour communiquer avec les morts dont on a failli tout ignorer. Jusqu’à ce que Philippe Baudouin, chargé de réalisation à France Culture et historien de la radio, exhume et présente un incroyable texte d’Edison, Le Royaume de l’au-delà (éditions Jérôme Millon) dans lequel l’Américain expose sa théorie très personnelle de la vie après la vie.

«Durant mes recherches, explique Philippe Baudouin, je me suis vite rendu compte qu’il y avait un parallèle assez fécond entre l’histoire de la radio et les sciences occultes. Qu’ils soient ingénieurs, physiciens ou industriels, ceux que l’on désigne généralement comme les inventeurs de la radio, Oliver Lodge, William Crookes, Nikola Tesla ou le Français Edouard Branly, tous ont pratiqué le spiritisme ou se sont intéressés aux phénomènes qu’on qualifie d’occultes». Edison ne fait pas exception.

Après des années de recherche, Philippe met la main chez un bouquiniste sur la traduction française des Mémoires et observations de l’inventeur parues en 1949 chez Flammarion. Holy ghost! Il se termine par Le Royaume de l’au-delà, texte maudit devenu à lui seul un serpent de mer international! Car après une première version intégrale, les éditions américaines suivantes ont passé à la trappe le chapitre sur l’occultisme. Pourtant, s’il entretenait lui-même un mystère sur l’apparence de sa machine, Edison parlait librement à la presse de l’époque d’occultisme, qu’elle soit généraliste (le New York Times) ou spécialisée.

Vu sur Slate.fr

Ci dessus on entend des voix, malheureusement en anglais

MON ANALYSE :

En lisant cet article sur Thomas Edison, on se rend compte que les scientifiques renommés travaillaient sur des inventions utiles (de leur temps), mais s’intéressaient à l’au delà. Ils voulaient certainement savoir si les “expérimentations” de spiritisme qu’ils écoutaient dans des soirées pouvaient être expliquées rationnellement. Des expériences ont été menées et l’on redécouvre des bandes son qui surprennent.

Seuls les passionnés finissent par trouver des articles ou des livres et quelques fois les font resurgir dans les médias. Même si parfois les médias en parlent comme RTL avec l’émission de Jaques Pradel, il faut savoir que certaines personnes arrivent à ressentir que le défunt les protègent et qu’il est toujours aussi passionnant de se pencher sur les sujets concernant les sciences occultes.

Pour aller plus loin :

Ajoutez une info

Vous pouvez et même devez commenter si vous avez un complément d’information ou désirez ajouter une réflexion qui vous tient à cœur dans cette page. N’hésitez pas cette page est faites pour vous.

ajouter un commentaire

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
11 − 11 =